fr / en

Traces of fire

La lumière captée par la soie de Bombyx mori se substitue à celle, éteinte, du néon grillé. Issue de la bave de la larve, la soie a trait à la fois au désir, à l'attraction et à la parole, aux mythes et histoires colportés via les routes de la soie. La production du fil par le ver à soie – pour former un cocon dans son processus de métamorphose – devient auto-momification, la chrysalide étant étouffée à l'air chaud afin de garder le fil intact. Le papillon qui n'en sortira pas ne tournera jamais autour de lumières artificielles.

A proximité, Basses est un bloc d'une matière fantomatique (qui peut rappeler la pâleur verdâtre des larves), formé de cierges d’église récupérés et refondus – résidus de prières à part soi – fondus comme en une même voix inaudible. Le retrait, formé de lui-même dans le bloc quand celui-ci se fige en perdant la chaleur de la cire à l’état liquide, peut évoquer à la fois le creux de l'oreille et l'onde d'un son.

<

mosaic